Le croco Le Croco°112 (février 2015)

Le Croco est la newsletter de l’ONG Solidarité Socialiste. Tous les mois, il vous propose une sélection mordante de l’actualité !

Save the date ! Le 23 mars, Solidarité Socialiste, le PS, la mutualité Solidaris et la FGTB lancent une campagne commune pour la protection sociale qui sera également le thème de la future campagne 11.11.11. Ce sera également l’occasion de présenter notre nouveau web-reportage « Sans terre, sans droits – les creuseurs du Katanga » qui illustre la question de la protection sociale au Sud.

Croc'MONSIEUR
Le Croco a rencontré Malaila Kalassa, Secrétaire Syndical de l’Union Nationale des Travailleurs du Congo (UNTC), à Kolwezi et également animateur du projet PARMIK qui appuie l’organisation des creuseurs artisanaux du Katanga, via l’ONG congolaise CENADEP, partenaire de Solidarité Socialiste en RDC. (...)
Croco Marche
Le vendredi 6 mars, Rejoignons la Marche Mondiale des Femmes contre les violences et contre la pauvreté à partir de 12h, place de l’Europe. Nos revendications : Stop aux violences ! Contre la pauvreté ! Emploi durable et travail digne pour toutes et tous ! Pour la paix et la démilitarisation !
Croco Rapport
Ceci n’est pas un bestseller !
Et pourtant, il devrait se retrouver sur les étagères de tous les gouvernements : l’état des droits humains dans 160 pays, (y compris le nôtre !) ce qui nous attend en 2015 et la nécessité d’agir Sous forme de clip, quelques données du Rapport annuel 2015 d’Amnesty International. Pas rassurant.
Croco Film
Nowhere Line, film d’animation réalisé par le Britannique Lukas Schrank, montre ce qu’il est aujourd’hui impossible de constater de visu : le terrible quotidien des réfugiés bloqués dans le centre de détention situé sur l’île de Manus.
Croco CARTOON
Croc'EDITO

Le féminisme, c’est pas du luxe

Il y a 20 ans à Beijing, 189 Etats s’engageaient à défendre l’égalité homme/femme dans tous les secteurs de la vie. En 2015, les femmes gagnent toujours moins que les hommes et occupent davantage d’emplois peu qualifiés. Un tiers des femmes subissent des violences physiques ou sexuelles au cours de leur vie. Chaque jour dans le monde, 800 femmes meurent pendant leur accouchement faute d’accès aux soins de santé. La liberté de pensée et d’expression reste un rêve pour certaines, tandis que d’autres voient remis en cause par des gouvernements conservateurs des droits acquis, tels que la contraception et l’avortement. Attention les filles, pas le moment de baisser les bras !

Vidéo : SOS Europe

Choc en Méditerranée — ses plages, son soleil, les vacances... Regardez ce qui se passe tous les jours en Méditerranée en votre nom… Une campagne d’Amnesty où votre choix compte.

Beijing 20 ans après

En septembre 1995, près de 50.000 personnes se sont réunies à Beijing, à l’occasion de l’ouverture de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes. Venant des quatre coins du monde, elles et ils incarnaient la diversité, mais tous partageaient un objectif commun : l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, partout dans le monde. 20 ans plus tard, quel bilan ?

L’UE appauvrit l’Afrique

L’UE a conclu en 2014 des accords de partenariat économique (APE) avec trois régions d’Afrique subsaharienne, en tout 44 pays. Elle se positionne ainsi comme le premier partenaire commercial de l’Afrique de l’Ouest, de l’East African Community (EAC) et de la Communauté économique pour le développement de l’Afrique australe (SADC). A quel prix pour les africains ?

Mutilations génitales : Awa Sangho dit non

Il y aurait aujourd’hui en Afrique et au Yemen environ 70 millions de femmes ayant subi l’une ou l’autre mutilation génitale féminine. Par ailleurs, ces pratiques se répandent en Europe, en Australie, au Canada et aux États-Unis, essentiellement parmi les immigrantes venues d’Afrique et de l’Asie du Sud-Ouest. Awa Sangho est Malienne et s’est promise de combattre contre cette pratique cruelle et inacceptable.

Colombie : le prix de la terre

Yomaira Mendoza et Enrique Cabezas appartiennent à la communauté afro-colombienne de Curvaradó, en lutte pour le retour sur ses terres. Réfugiés en Espagne depuis août 2014, ils témoignent des difficultés que rencontre le processus de restitution des terres en Colombie, mais aussi des violations des droits humains généralisées qui perdurent dans ce pays.

Paix rime avec femme

Dans 90 % des cas, les victimes de guerre sont des civils, dont deux tiers de femmes et d’enfants. Mais après un conflit, les femmes jouent un rôle majeur dans la reconstruction de la société. Et pour négocier la paix, leur statut est également largement reconnu via, notamment, la résolution 1325 de l’ONU adoptée en 2000.

Au Liban, les bonnes se rebellent

C’est une première dans le monde arabe  : les bonnes à tout faire du Liban se sont syndiquées. Corvéables à merci pour un salaire de misère, parfois battues, voire violées et poussées au suicide, les employées de maison, d’origine asiatique ou africaine, ont décidé de dire «  assez  ».

Maxima s’en va-t-en guerre

Elle est devenue le symbole de la résistance à l’exploitation minière au Pérou : Maxima Acuna, une modeste paysanne de l’altiplano refuse de vendre le lopin de terre que réclame comme sien une puissante multinationale exploitant la plus grande mine d’or à ciel ouvert d’Amérique du Sud.

Les roses ont des épines

Des centaines de millions de roses sont importées en Europe à l’occasion de la fête des amoureux. Elles viennent du Kenya, d’Éthiopie et d’Amérique latine, cultivées principalement par des femmes dans des fermes géantes. Malgré les efforts réalisés par certains groupes horticoles, les conditions de travail y demeurent intolérables.

Malak, icône des prisonniers palestiniens

A 14 ans, Malak est accusée d’avoir voulu attaquer des soldats israéliens, est désormais la plus jeune prisonnière palestinienne.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner