Le croco Le Croco n°137 (octobre 2017)

Le Croco est la newsletter de l’ONG Solidarité Socialiste. Tous les mois, il vous propose une sélection mordante de l’actualité !

Vous aimez jouer ? La solidarité, ça vous inspire ? Vous connaissez la chanson ? Alors mixez tout ça en participant avec vos ami(e)s et votre famille à notre blind test qui aura lieu le samedi 14 octobre 2017. Au programme : de la musique, du suspense, des émotions !

Croc'MONSIEUR
Je m’appelle Richard Falk, j’ai longtemps enseigné le droit international à l’Université de Princeton. Je suis devenu rapporteur spécial pour les Nations Unies en Palestine occupée de 2008 jusqu’en 2014. J’ai écrit différents articles sur la lutte nationale menée par les Palestiniens et je l’ai soutenue (...)
Croco Festival
Alimenterre
À Bruxelles et en Wallonie, Alimenterre vous propose de réfléchir et d’agir pour un système agroalimentaire plus juste et durable en s’appuyant sur 7 documentaires inédits. Climat, permaculture, pesticides, semences, accaparement de terres … les sujets tabous seront mis sur la table avec des débats, des ateliers et des rencontres. Vous en prendrez bien une part ?
Croco Débat
Après le TTIP et le CETA : Vers un nouveau traité pour réguler les multinationales ? Mundo N, 98 Rue Nanon, 5000 Namur, Belgique 04/10/2017 de 19:30 à 22:00
Croco Rapport
Rapport 2017 du CNCD-11.11.11
Malgré un rebond en 2016, l’aide publique au développement de la Belgique poursuit sa chute en 2017, suite aux coupes budgétaires opérées aussi bien dans l’aide gouvernementale que non-gouvernementale. C’est l’un des principaux messages du Rapport annuel sur l’aide belge au développement présenté ce matin par le CNCD-11.11.11, à l’occasion de sa rentrée politique.
Croco CARTOON
Croc'EDITO

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… Celui où, en prévision de l’hiver, nos grands-mères tricotaient des pulls bien chauds, celui où les travailleurs n’obtenaient quelque avancée sociale qu’après des luttes acharnées. Alors faisons le point, de nos jours on ne tricote plus, soit, mais surtout notre héritage social a les mêmes perspectives qu’un bout de ficelle. Et si une régression douloureuse s’opère dans notre filet de sécurité, nous pouvons nous demander : de quelle période sont nostalgiques les 40 millions de personnes dans le monde prisonnières d’un système qui les réduit à l’esclavage "moderne" [1] ? Le 7 octobre, c’est la Journée mondiale pour le travail décent. Réfléchissons, écoutons les pistes d’actions, faisons en sorte que cette journée soit un jour une célébration et plus une énumération de situations glauques.

[1] Source : Global Estimates of Modern Slavery : Forced Labour and Forced Marriage, Geneva, September 2017.

Vidéo : Comprendre comment la menace islamiste s’étend au Sahel

Quatre ans après le lancement d’une intervention militaire française au Mali pour endiguer la progression des djihadistes, nous avons demandé à Jérôme Pigné, doctorant à l’EHESS et cofondateur du Réseau de réflexion stratégique sur la sécurité au Sahel, pourquoi la situation sécuritaire au Sahel semble se (...)

Le genre des accords de libre-échange

Si les accords de libre-échange affectent tous les citoyens, ils le font différemment, selon principalement les rapports sociaux de genre, de classe et de « race ». Les femmes sont ainsi particulièrement exposées. D’où l’intérêt des lunettes féministes qui mettent au jour cette exposition et leur résistance.

Nouvel incendie d’usine au Bangladesh : six morts de plus, mais toujours pas de régime d’indemnisation !

Il est impératif que les marques, les employeurs et le Gouvernement du Bangladesh garantissent à très court terme l’indemnisation juste des victimes et avancent vers une solution structurelle permanente en finalisant la mise en place d’un régime public d’indemnisation des victimes d’accidents du travail.

Un pétrolier texan poursuit la Colombie pour avoir protégé un site naturel exceptionnel

Plus de 83 millions de dollars. C’est le montant réclamé par la compagnie pétrolière Hupecol Operating Co, basée au Texas, à l’État colombien. En cause : la décision des autorités colombiennes de lui retirer son permis d’exploration pétrolière dans une réserve naturelle – la Serranía de la Macarena, toute première réserve créée dans le pays – et reconnue « patrimoine biologique de l’Humanité » par l’Unesco.
Lire sur Bastamag

Les 500 députés de la RDC sont-ils encore légitimes ?

En RDC, la rentrée parlementaire de septembre a marqué l’ouverture de la première session d’une Assemblée nationale dont tous les 500 membres sont arrivés au terme de leur mandat. Ces derniers, élus en 2011 pour une législature de cinq ans, sont-ils encore légitimes ? Interview croisée des députés Martin Fayulu et Patrick Muyaya.
Lire sur Getpocket

Droits de l’homme en RDC : un rapport de l’ONU accablant

Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies s’est réuni mardi 26 septembre à Genève, avec au programme le rapport annuel sur la situation des droits de l’homme en RDC. Une déclaration dure, accablante même pour les autorités de Kinshasa, directement mises en cause pour les vagues de répression meurtrières menées dans le pays.

Le lobbying pro-israélien et pro-glyphosate fait des remous au Parlement européen

Les eurodéputés ont récemment rejeté d’étranges amendements visant à renforcer le contrôle des ONG « qui agissent « contre les intérêts de l’UE ». Une enquête sur les origines de ces propositions mène à un groupe de pression pro-israélien et à un défenseur du glyphosate.
Lire sur euractiv

L’ONU impute la forte baisse de l’aide humanitaire aux Palestiniens à l’occupation israélienne

« L’occupation a empêché cette aide de se traduire par des progrès concrets en matière de développement », dénonce la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement. (…) L’occupation israélienne a « asphyxié les secteurs agricole et industriel », relève le rapport.
Lire sur Middleeasteye

Au Sénégal, les cas d’infanticides posent la question de la légalisation de l’avortement

En février, un corps de bébé a été retrouvé sous un camion dans le parking du stade Léopold-Sédar-Senghor, à Dakar. Ces cas à répétition mettent au jour un phénomène préoccupant au Sénégal : l’infanticide. Selon la dernière enquête sur la situation économique et sociale du pays en 2012, les cas d’infanticides représentaient 25 % des affaires jugées aux assises.

Pourquoi la France a-t-elle imposé le franc CFA ?

Kémi Séba a été interpellé le 19 août au Sénégal pour avoir brûlé à Dakar, en public, un billet de 5 000 francs CFA (soit 7,60 euros). Son interpellation a relancé la polémique sur l’intérêt de conserver ou non l’usage du franc CFA dans les 15 pays d’Afrique centrale et de l’Ouest. Créé officiellement le 26 décembre 1945 sous la France du Général de Gaulle, le franc CFA est aujourd’hui la dernière monnaie coloniale encore en activité.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner