Le croco Le Croco n°131 (février 2017)

Le Croco est la newsletter de l’ONG Solidarité Socialiste. Tous les mois, il vous propose une sélection mordante de l’actualité !

La saison des courses recommence, alors, alliez sport et solidarité ! Venez grossir les rangs de la Running Team Palestine pour Liège et/ou Bruxelles. Objectif : se montrer solidaire avec les jeunes Palestiniens partenaires de Solidarité Socialiste. Cette année, Running for Palestine s’inscrit dans le contexte particulier des 50 ans de l’occupation israélienne en Palestine. Inscrivez-vous par ici.

Croc'MADAME
Marylen Serna, porte-parole du Congrès des Peuples de Colombie a assisté aux négociations de l’accord de paix à la Havane. Elle nous parle de la place des femmes dans la constitution de cet accord.
Croco quizz
Faites le tour du monde grâce à votre assiette ! Découvrez les chiffres impressionnants de l’alimentation et de l’agriculture ! Testez vos connaissances en alimentation responsable et en agriculture familiale durable.
Croco pétition
Répression au Bangladesh - Les marques doivent agir ! 1.500 travailleurs licenciés. 24 travailleurs et dirigeants syndicaux arrêtés. H&M, GAP, C&A, Zara et VF doivent agir.
Croco festival
AFROPOLITAN FESTIVAL 3-4-5/02
L’Afropolitan Festival propose trois journées exceptionnelles dédiées à l’art, la créativité et la pensée afropolitains. Au programme, une trentaine d’événements pluridisciplinaires et plus de 70 artistes et acteurs culturels venus de Belgique, des deux Congo, du Ghana et de toute l’Europe…
Croco CARTOON
Croc'EDITO

Joyeux anniversaire… ou pas…

50 ans ça se fête ! Mais pas quand il s’agit de colonisation. 2017 commémore déjà un demi-siècle d’occupation illégale des territoires palestiniens par Israël. Privés de leurs droits les plus élémentaires, les Palestiniens subissent au quotidien humiliations, violences, destructions, spoliations, loin de l’autodétermination que le droit international est censé leur accorder. La bande de Gaza, sous blocus depuis 10 ans, est devenue la plus grande prison à ciel ouvert au monde. Les détentions arbitraires sont monnaie courante, Itiraf Remawi (voir vidéo ci-dessous) peut en témoigner. Les jeunes, qui représentent près de 40% de la population, n’ont aucune perspective d’avenir. Outre un plaidoyer politique pour la défense des droits des palestiniens et la recherche de solutions fondées sur le droit international, Solidarité Socialiste est aussi active sur le terrain. Elle soutient des associations communautaires, des étudiants et des comités populaires pour défendre les droits politiques, sociaux et économiques des jeunes. N’hésitez pas à vous renseigner sur nos projets et à participer aux diverses actions de soutien qui seront organisées tout au long de l’année, à commencer par Running for Palestine !

Vidéo : Interview d’Itiraf Remawi

En décembre dernier, nous avons rencontré Itiraf Remawi, directeur de notre partenaire Bisan Center for Research & Development en Palestine. Récemment libéré de prison, il tient à remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui l’ont soutenu pendant sa captivité, en particulier Gwenaëlle (...)

Tisser ou détricoter la couverture sociale ?

Contraste. En période de restrictions budgétaires, alors que la protection sociale est sous pression en Europe, dans de nombreux pays du Sud l’heure est plutôt au renforcement ou à l’élargissement des systèmes de protection sociale pour l’ensemble de leur population.

Sur le terrain de la RDC, du glissement à l’impasse

Un mois après la signature de l’accord politique global et inclusif, le 31 décembre 2016, à Kinshasa, les modalités de son application se font toujours attendre. Les négociations pour aboutir à la conclusion de ce que les protagonistes nomment un « arrangement particulier », peinent en effet à aboutir.

Violences dans la région d’Urabá, en Colombie

Porfirio Jaramillo, réclamant de terre de la région d’Urabá (Département d’Antioquia) a été assassiné ce samedi 28 janvier. Quatre hommes lourdement armés se sont introduits dans la ferme de ce leader paysan et l’ont enlevé sous les yeux de sa famille et ses amis. Il s’agit de la 73ème personne réclamant ses terres assassinée en Colombie depuis 2008.

Le « dégagisme » à l’africaine sous un couvercle de fer

L’Afrique subsaharienne est depuis quelques années le théâtre d’une effervescence protestataire remarquable. Celle-ci se déploie dans des configurations plus ou moins autoritaires « sous contrainte internationale », qui pèsent lourdement sur les marges de manœuvre des militants.

Israël-Palestine, faut-il enterrer la solution à deux Etats ?

Une question à ceux qui soutiennent ouvertement la “solution à deux États”, c’est-à-dire à peu près tout le monde, depuis le Secrétaire d’État U.S. John Kerry jusqu’au professeur Shlomo Avineri : vous dites tous que cette solution est en grand danger, peut-être même agonisante. Mais que faudrait-il qu’il advienne pour que vous admettiez qu’elle a rendu son dernier soupir ?

Débarqués d’Afrique, pensant trouver une terre idyllique…

A trop se focaliser sur le Moyen-Orient, on n’a pas vraiment vu venir l’Afrique… En 2016 pourtant, à bas bruit, l’immigration de ce continent de 1,2 milliard d’habitants a détrôné les arrivées syriennes, afghanes et irakiennes en Europe. Selon une communication de Frontex, l’agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes, du 6 janvier, 93 % de ceux qui ont débarqué en Italie l’an dernier, venaient de ce continent.

L’Amérique d’abord, et l’Afrique alors ?

A quoi l’Afrique, presque absente de la campagne électorale américaine, peut-elle s’attendre ces quatre prochaines années avec le 45e président des Etats-Unis ? Malgré l’empressement témoigné par plusieurs dirigeants africains pour adresser des tweets de félicitation au président élu des Etats-Unis, l’élection le 9 novembre du milliardaire controversé Donald Trump à la Maison Blanche continue de susciter inquiétudes et interrogations à travers le continent.

Le mariage du graffiti et de la calligraphie pour égayer les Gazaouis

Sous le soleil brûlant de Gaza, l’artiste « calligraffeur » Yazeed al-Talaa prend un pinceau de la main droite et commence à peindre. En effectuant vigoureusement un arc d’un côté à l’autre, son pinceau se déplace sur la surface rugueuse d’un mur. Les passants le regardent s’interrogeant sur ce qu’il fait à ce mur au milieu de la ville de Gaza, mais Talaa sait exactement ce qu’il fait. Trois heures plus tard, le travail est terminé.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner