Le croco N° 64 (avril 2010)

"Au Congo, beaucoup de journalistes ne disposent pas d’un ordinateur (....) ou ne savent pas l’utiliser. L’accès à Internet est souvent réduit. Pour consulter les e-mails, accéder à l’information, bien des rédactions doivent passer par le cybercafé … C’est vous dire qu’il y a encore du chemin à parcourir dans la voie du professionnalisme." Jean-Baptiste Lubamba.

L’équipe de Solidarité Socialiste sera présente aux festivités du Premier Mai à Bruxelles et à Liège, ainsi qu’à la Fête du Progrès.

Croco Crocochiffre
100 à 1000 fois ! Aujourd’hui un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit, un tiers des amphibiens et 70% des plantes sont en danger. Le rythme actuel d’extinction est de 100 à 1.000 fois supérieur à ce qu’il a été en moyenne sur des centaines de millions d’années. Voir le site Planetoscope. Le Rwanda, en transition vers une économie verte, sera l’hôte, le 5 juin, de la journée mondiale de l’environnement 2010.
Croco Crocolivre
Hiver 1943. Le botaniste russe Nikolaï Vavilov meurt de faim en prison, victime des purges de Staline. Tragique destin pour un homme visionnaire qui a consacré sa vie à lutter contre la famine. Au cours de sa vie, Vavilov s’est aventuré en des lieux qu’il a identifiés comme les "centres originels" de notre biodiversité alimentaire - pour y récolter des milliers de semences et les mettre à l’abri des destructions et de l’oubli. La fabuleuse diversité des semences des champs et des vergers du monde est en péril. C’est pourtant d’elle que dépend la survie alimentaire de l’humanité. Aux sources de notre nourriture : Nikolaï Vavilov et la découverte de la biodiversité, un livre de Gary Paul Nabhan. Lire aussi Les disciples de maître Vavilov.
Croco Croconcours
Le Croco vous propose de remporter l’ouvrage de Gary Paul Nabhan, "Aux sources de notre nourriture : Nikolaï Vavilov et la découverte de la biodiversité". Pour gagner ce livre, il vous suffit de répondre correctement à une question, et d’avoir la chance d’être tiré(e) au sort parmi les personnes ayant donné la bonne réponse. Attention, vos réponses doivent nous parvenir pour le 15 mai au plus tard !
Croco Crocofilm
Dans une province agricole d’un pays africain où sévit une rébellion, Maria, une femme blanche, refuse de renoncer à sa récolte de café, et de voir le danger qu’elle fait courir à sa famille. Dans cette plantation qui a déjà fait vivre trois générations de Blancs, André, son ex-mari, redoute l’aveuglement, l’entêtement et l’orgueil de Maria. Il décide d’organiser sans qu’elle le sache la fuite de la famille, le rapatriement de tous vers la France. Un film coscénarisé par Claire Denis et Marie Ndiaye. Voir le dossier de presse.
Croco Crocodileries
"Travail, agriculture et santé sont les trois mamelles du développement" , Cheick Anta Crocodiop.
Croc'EDITO

Premier Mai : les infortunes du travail

1979, année de l’accession de Margaret Thatcher au poste de Premier Ministre au Royaume-Uni, marque l’inauguration d’une ère conservatrice et ultra-libérale planétaire dont la "dame de fer" est le symbole, et qui se poursuit encore aujourd’hui. Les travailleurs en seront les grands perdants. Alors qu’il y a trente ans, les revenus du travail constituaient plus de 70% du PIB de la Belgique, ils sont tombés sous la barre des 50% en 2007. Tout profit pour les revenus du capital qui ont exploité, partout dans le monde, les opportunités que leur a conférées la globalisation de l’économie. Deux phénomènes sont particulièrement préoccupants : d’une part, la paupérisation et la précarisation grandissantes des travailleurs, d’autre part, la croissance du capital improductif et générateur de bulles financières, sans créations d’emplois. L’enjeu actuel est d’insérer la question du travail dans le cadre d’un rapport de forces collectif, qui transcende les frontières et relie les luttes au Nord et au Sud. Dans ce combat, il s’agit de rééquilibrer la répartition des richesses créées, de favoriser l’investissement dans l’économie réelle, de s’attaquer au dumping salarial, et de réinvestir dans des politiques sociales. Pour ce faire, la transnationalisation des luttes des travailleurs est impérative pour contrecarrer le capital mondialisé, et renverser le mouvement qui a créé les infortunes du travail.

RDC : l’ingérence de la Banque mondiale

Face à sa dépendance par rapport à l’"aide" internationale, le gouvernement congolais fait le choix de se plier aux injonctions des bailleurs de fonds : il accélère le bradage de ses ressources naturelles et privatise ses secteurs stratégiques. Cette politique a des conséquences sur le plan économique puisqu’elle entraîne moins de recettes pour l’Etat, et sur le plan humain avec des dizaines de milliers d’emplois supprimés. Et ces futurs "ex-travailleurs" ne pourront pas compter sur un système de protection sociale car cela risquerait de dégrader "le climat des affaires". Plus !

Croc’Monsieur



Jean-Baptiste Lubamba est journaliste et travaille depuis 2002 pour le CENADEP, en République Démocratique du Congo. Responsable d’un programme « Ressources naturelles » au sein de l’association, il gère également le département Communication et édite, dans ce cadre, un périodique, La Voix du Paysan Congolais, qui a pour ambition de combler le manque d’intérêt des médias traditionnels pour les questions liées à l’agriculture. Il était en Belgique pour assister à un séminaire destiné aux journalistes spécialisés dans les questions agricoles. Le Croco l’a rencontré.

Crocartoon

Des ressources naturelles et des crises

Les ressources naturelles sont au cœur de notre modèle de développement et de ses crises. L’eau, les forêts, les ressources minières, les sols, les ressources halieutiques, … mais aussi le soleil, le vent et la force des marées sont des ressources naturelles. La biodiversité est définie comme la diversité naturelle des organismes vivants. Elle constitue la « ressource des ressources » car sans cette diversité la qualité et la quantité de toute les autres ressources est mise en danger. Si vous voulez en savoir davantage.

Les gènes du monopole Monsanto modifiés ?

Le géant américain de l’agriculture génétiquement modifiée, Monsanto, a réussi à injecter ses gènes brevetés dans 90% des cultures de soja et 80% des cultures de maïs aux Etats-Unis. C’est assez rentable. Le prix des semences de soja "made in Monsanto" a quadruplé depuis que la société les commercialise. Et le marché ne cesse de croître en valeur. La suite sur gresea.be.

Crococlichédumois



En mai, fais ce qu’il te plait !

Israël, l’eau et l’Afrique

Ayant conquis le désert sur son propre territoire, Israël est disposé à mettre son savoir-faire au service des pays africains qui cherchent à s’assurer une production agricole régulière malgré une pluviosité de plus en plus imprévisible. Israël, a fait valoir Shalon Simhon, Ministre de l’Agriculture de l’Etat hébreu, pourrait aider le Sénégal à réduire sa dépendance vis-à-vis des importations, qui couvrent actuellement 80% de ses besoins alimentaires. Le ministre n’a pas divulgué de chiffres concernant les projets d’aide de son pays à l’agriculture africaine, mais il a souligné que plusieurs projets, financés par Israël, étaient d’ores et déjà développés au Sénégal. Lire l’article. Voir aussi "Le grand retour d’Israël en Afrique", sur jeuneafrique.com

Honduras : lettre à Zapatero

Les trois organisations syndicales belges, CSC, FGTB, et CGSLB, et les ONG de coopération, FOS, Solidarité Socialiste, WSM, ainsi que le CNCD et 11.11.11, tiennent à exprimer leur profonde préoccupation face à la dégradation de la situation au Honduras et aux nombreuses atteintes aux droits humains et syndicaux, et nombreuses violences, allant jusqu’aux assassinats, visant les syndicalistes, les défenseurs de droits de l’homme, les militants, les journalistes… Lire la suite dans la lettre adressée à José Rodriguez Zapatero.

Investissements agricoles ou accaparements de terres

Investissements agricoles « responsables » selon la Banque Mondiale, accaparements de terre à grande échelle selon les organisations paysannes. Selon ces dernières, la mainmise croissante sur la terre par de grands groupes agro-industriels privent des communautés locales de terres, détruisent leurs moyens de subsistance et accélèrent aussi la destruction des écosystèmes. Lire et signer la pétition. Voir aussi sur farmlandgrab.org.

Palestine : pas de travailleurs palestiniens dans les colonies !

Les Palestiniens qui violent l’interdiction gouvernementale de travailler dans les colonies juives disposeront de temps pour trouver un autre emploi avant d’être passibles de sanctions. Le texte législatif, qui interdit également la vente de produits issus des colonies juives en Cisjordanie, a été signé cette semaine par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Les contrevenants risquent jusqu’à cinq ans de prison et s’exposent à des amendes de plusieurs milliers de dollars. Lire l’article.

Des Palestiniens menacés d’expulsion massive

Un ordre de l’armée pourrait permettre l’expulsion ou l’arrestation de dizaines de milliers de Palestiniens séjournant en Cisjordanie, Cet ordre vise notamment les Palestiniens détenteurs d’une carte d’identité avec une adresse dans la bande de Gaza, ou qui sont nés dans ce territoire, ainsi que leurs descendants. Lire sur Libération.fr

"Demandons à Israël de nous annexer"

Le 6 janvier, Sari Nusseibeh déclarait au Figaro : « Ma prochaine proposition sera de demander à Israël de nous annexer, en nous acceptant comme des citoyens de troisième catégorie. Les Palestiniens bénéficieraient des droits élémentaires, le mouvement, le travail, la santé, l’éducation, mais n’auraient aucun droit politique. Nous ne serions pas des citoyens, seulement des sujets. » Lire le billet sur le blog d’Henri Goldman.

Haïti : Le combat d’un journal

Le 7 avril, Le Nouvelliste a fait son retour dans les kiosques haïtiens. Après le séisme dévastateur du 12 janvier 2010, le plus ancien quotidien du pays avait dû renoncer à utiliser le papier pour informer ses lecteurs. Frantz Duval, rédacteur en chef du journal, explique : "Notre diffusion avant le séisme était d’environ 20 000 exemplaires par jour, principalement sur abonnement. Elle est tombée à environ 10 000. Car beaucoup de nos abonnés n’ont plus de domicile." Voir l’article dans le Courrier International.

Du côté des parlements

Le 10 mars, une majorité écrasante de députés du Parlement européen avait appelé la Commission à élaborer une première prise de position européenne concernant une taxe sur les transactions financières, dans le but de ’décourager les prises de risques excessifs’ de la part des institutions financières et de traiter des dommages causés par la crise. La Commission semble ignorer cet appel. En savoir plus.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner