Mars 2007 :

Le Croco n° 35. "Le mouvement « Ni Putes Ni Soumises », né en France de la mobilisation contre les violences faites aux femmes dans les cités, représente un vrai projet de société. Nous basons notre engagement sur trois piliers : la laïcité, la mixité et l’égalité. On ne peut pas lutter contre les violences sans lutter contre l’intégrisme, l’obscurantisme, la misogynie, l’antisémitisme, la discrimination et l’homophobie. Il s’agit d’un seul et même combat. Mais sur tous ces fronts, ce qui est sûr, c’est que ce sont les femmes qui sont toujours les plus atteintes : leur statut est le baromètre de nos sociétés." (Fatoumata Sidibé).


Y a pas match ! Mobilisation internationale le jeudi 19 avril, à 10h00. Infos.

Croco Crocochiffre
1948 : l’année de l’octroi du droit de vote aux femmes pour les élections législatives en Belgique. C’était un temps que les moins de soixante ans ne peuvent pas connaître.
Croco Croconcours
Si vous voulez gagner le dernier CD de Zazie, Totem, tentez votre chance en répondant à la Crocoquestion.
Croco Crocodileries
"La Crocotte est l’avenir du Croco." Chanson française des années ’60.
Croco Crocolivre
Pour la première fois, l’humanité se heurte aux limites de la biosphère et met en danger son avenir. Elle doit trouver collectivement les moyens d’orienter différemment l’évolution des sociétés. Une classe dirigeante prédatrice fait obstacle au changement qui s’impose. Elle ne porte aucun projet, n’est animée d’aucun idéal. Selon elle, toute alternative est impossible, la seule voie imaginable étant celle qui conduit à accroître toujours plus la « richesse ». Cette représentation du monde n’est pas seulement sinistre, elle est aveugle. Elle méconnaît la puissance explosive de l’injustice et est indifférente à la dégradation des conditions de vie de la majorité. Pour l’auteur, Hervé Kempf, crise écologique et crise sociale sont intimement liées. Ce sont aujourd’hui les riches qui menacent la planète. Comment les riches détruisent la planète, 147 p., Editions du Seuil, 2007.
Croco Croconférence
Le Groupe Auderghem Tiers Monde organise le 21 avril 2007 à 18h00 une conférence–débat sur "Les APE : 100% inéquitables". Avec Jean-Jacques Grodent, responsable du service Information de SOS Faim et Gérard Karlshausen, chargé des politiques européennes au CNCD. En introduction le court métrage "La Folie aviaire". Voir le programme de la conférence.
Croco Crocorrosif
"« J’en veux pour mon argent, dit-il en frottant son sexe sur sa bouche. Prends-le. » Il l’empoigne par les cheveux, il la force, elle résiste la bouche pleine de sa chair. (...) Il s’enfonce, il veut sentir le sommet de sa gorge. Il va tout au fond avec des petits coups secs, rapides. Il souffle, il râle, elle le reçoit, la nausée dans le ventre. Il la débarrasse en un floc mouillé et dit, le visage frétillant, que Dieu a sculpté la femme à genoux aux pieds de l’homme." Calixthe Beyala, C’est le soleil qui m’a brûlée, 1987.

Crocartoon


1 jour sur 365 ou 366.

Le 8 mars est célébrée la Journée internationale des Femmes, qui trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle en Europe et aux États-Unis. C’est en 1910 lors de la 2e conférence internationale des femmes socialistes, que l’idée d’une « Journée internationale des Femmes » est décidée, sur une proposition de Clara Zetkin. Elle a été officialisée par les Nations unies en 1977, invitant chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.

De l’échafaud à la tribune.

Bien plus tôt, des femmes d’exception ont défendu leurs droits. Olympe De Gouges avait écrit de manière prémonitoire "la femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune". Elle avait rédigé en 1791 une Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne, induite par la mysogine Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : elle y affirmait l’égalité des droits civils et politiques des deux sexes.

Aux arbres, citoyennes !

En 2004, Wangari Maathai, réputée pour son engagement en faveur de l’environnement, des droits des femmes et de la démocratie, a été la première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la paix. Elle s’est fait connaître sur la scène internationale en 1977, lorsqu’elle a fondé le Green Belt Movement, pour lutter contre la déforestation et l’érosion des sols dans son Kenya natal. Au cours d’une interview exclusive qu’elle a accordée à Afrique Renouveau, elle a évoqué le combat qu’elle mène de longue date en faveur de la justice environnementale et sociale. Découvrez d’autres féministes africaines sur Afrik.com.

Croc’Madame


Fatoumata Fathy Sidibé est Présidente du comité belge de l’association « Ni Putes Ni Soumises » Journaliste, auteure du roman « Une Saison Africaine », paru chez Présence africaine en 2006, elle est aussi responsable de projets au Centre régional du Libre Examen de Bruxelles (Librex). SolSoc l’a rencontrée. Lisez l’interview de Fatoumata Sidibé !

Découvrez aussi

- Ni Putes Ni Soumises en Belgique.

- Le site français.

- Une saison Africaine.

- L’interview de Fatoumata Sidibé dans Amina.

- L’Afrique écrite au féminin, un site qui propose un survol des ouvrages publiés en français par les femmes écrivains du continent africain, au sud du Sahara. Il vous permet de découvrir leurs romans, leurs nouvelles, leurs pièces de théâtre, leur poésie, quelques textes inédits et des interviews.

La photo femmes ?

SolSoc et le Monde selon les Femmes viennent d’éditer une réactualisation du photo-langage "Participation et citoyenneté des femmes au Nord et au Sud". De "L’éducation" à "S’aimer", en passant par "Mouvements et luttes de femmes" ou encore "La formation à l’égalité", 26 photos et 26 fiches didactiques pour 26 thèmes abordés. Infos !

"It is a men’s world", Faust !

Harvard n’avait jamais vu ça depuis sa création en ... 1636 : la célèbre université américaine a décidé, le 9 février, de confier les rênes du pouvoir à une femme, Drew Gilpin Faust, une historienne de 59 ans. Son prédécesseur, Lawrence Summers, avait déclenché une guerre au sein de l’établissement en déclarant que les femmes étaient moins aptes aux mathématiques et aux sciences que les hommes. Faust a confié au New York Times le conseil que lui donnait sa mère lorsqu’elle était enfant : « C’est un monde d’hommes, ma chérie, et plus tôt tu le comprendras, mieux tu te porteras. » Elle l’a compris assez vite. Elle n’a pas pu suivre ses frères à Princeton car l’université n’acceptait pas les filles. Lire "Existe-t-il une approche féminine du pouvoir ?"

Travaille et sois une pauvresse !

Les femmes qui travaillent sont plus nombreuses que jamais, mais des disparités de statut, de sécurité de l’emploi, de salaires et d’éducation entre hommes et femmes contribuent à la "féminisation des travailleurs pauvres", selon un nouveau rapport du Bureau international du Travail. En dépit de quelques progrès, beaucoup trop de femmes sont encore bloquées dans des travaux peu rémunérés, souvent dans l’économie informelle, sans quasiment de protection juridique, peu ou pas de protection sociale et une très forte précarité. Pour en savoir plus.

Zapatero feminista.

L’Espagne a adopté le 15 mars une loi volontariste pour l’égalité hommes-femmes. José Luis Rodriguez Zapatero a déclaré que cette "loi d’égalité" allait "transformer en bien, radicalement et pour toujours la société espagnole". A noter que le gouvernement Rodriguez Zapatero, à l’instar de celui de Bachelet au Chili, respecte dans sa composition la parité hommes-femmes ! Il poursuit depuis son élection au printemps 2004 une série de réformes, parmi lesquelles la légalisation du mariage entre homosexuels et la loi pionnière en Europe contre les violences liées au genre ont été les plus remarquées.

Crocodoc

Selon le rapport "L’écart salarial entre les hommes et les femmes, 2007", celui-ci est encore en Belgique en moyenne de 15 %, sans guère de raisons objectives.
Lire le rapport !
A l’initiative de Christian Dupont, Ministre de l’Egalité des chances, l’Institut a élaboré la charte "L’égalité des femmes et des hommes : les hommes s’engagent". Cette charte et la liste des premiers signataires sont disponibles sur le site web de l’Institut.

L’AMECE a été dite.

L’Assemblée Mondiale des Elus et Citoyens pour l’eau (AMECE) s’est tenue du 18 au 20 mars au Parlement Européen à Bruxelles. Son objectif était de renforcer les alliances et les engagements des ONG, syndicats, collectivités locales, élus et entreprises publiques pour concrétiser l’accès à l’eau pour tous. Lire "Rendre effectif le droit à l’eau".

Y a pas match !

La Commission européenne veut impérativement signer avec les pays ACP des Accords de Partenariat Economique avant le 1er janvier 2008. Avec le libre échange instauré par ces accords, c’est toute l’agriculture africaine qui est menacée. Pour empêcher la Commission européenne d’exercer des pressions inacceptables destinées à obtenir la signature de ces accords injustes, de nombreuses organisations européennes et africaines vous fixent rendez-vous pour une mobilisation internationale le 19 avril 2007, à 10h00. Infos.

Spa Monopole ou pas monopole ?

Ce lundi 19 mars, l’eau était le "fil bleu" des grands rendez-vous d’information sur La Première (RTBF). Jean-Pierre Jacqmin était en direct du Parlement Européen à Bruxelles, où se déroulait l’Assemblée Mondiale des Elus et des Citoyens pour l’Eau (AMECE). Ses invités : Jean-Philippe Despontin (!), Directeur Général et Président du Comité Exécutif du groupe SPADEL (Spa Monopole) et Riccardo Petrella, Secrétaire du Comité International pour le Contrat Mondial de l’Eau. Ecoutez le débat.

La Banque a des visions.

Depuis son ascension à la présidence de la Banque mondiale, Paul Wolfowitz a fait de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption le cheval de bataille de l’institution. La vision développée par la Banque est que les politiques de privatisation et de libéralisation sont garantes d’une bonne gouvernance et donc appelées à réduire la corruption. Cette vision est cependant loin de faire l’unanimité. Elle a même débouché depuis plusieurs mois sur une véritable crise interne au sein de la Banque. Lire l’article de Marta Ruiz et Arnaud Zacharie.

Les puissances émergentes et la nouvelle Carte du Vendre.

La Chine, l’Inde, le Brésil sont présentés à Wall Street ou Davos comme les gagnants de la globalisation. Pékin se transforme en atelier du monde, investit en Afrique et s’impose comme un acteur crucial sur le front pétrolier. Les industriels indiens rachètent des fleurons de l’économie européenne. Le Brésil mène la fronde des pays agricoles du Sud et s’impose comme la puissance dominante en Amérique latine. Ces « puissances émergentes » redessinent le monde. Pour comprendre ce qui va changer, Enjeux internationaux propose un dossier de 32 pages de reportages, enquêtes et analyses.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner