Le Croco n°60 (décembre 2009) :

"La question du changement climatique est mondiale et elle doit être traitée globalement. Les inondations ne touchent pas que le Burkina ou les pays voisins. L’Europe, les Etats-Unis, l’Asie sont touchés aussi par ce phénomène. L’Australie connait une sécheresse dramatique et sans précédent. Il faut que chacun assume et soit conscient de sa part de responsabilité, en tant qu’Etat, en tant qu’organisation, en tant qu’individu. Nous devons tous contribuer, selon nos moyens, à lutter contre le changement climatique." Juliette Compaoré.


La table-ronde "La santé est-elle une marchandise parmi d’autres pour l’Europe ?" se tiendra le 16 décembre 2009 de 9h30 à 15h. Lieu : SETCA-BBTK, rue de Dinant, 45 1000 Bruxelles. Elle est organisée par le groupe de travail nord-sud de la Plate-forme d’action santé et solidarité. Infos.

Croco Crocochiffre
10.000.000.000 ! Les émissions mondiales de CO2 ont augmenté en 2008, établissant un nouveau record à près de 10 milliards de tonnes de carbone (GtC). La combustion des ressources fossiles (pétrole, charbon, gaz, etc.) compte pour l’essentiel des émissions humaines, soit environ 8,7 GtC. Un montant excédant de 29 % le niveau de l’année 2000 et de 41 % celui de 1990, année de référence du protocole de Kyoto. Voir sur Planetoscope, le compteur d’émission des gaz à effet de serre de l’Union européenne.
Croco Crocolivre
Les débats ne sont pas clos sur la question du réchauffement climatique : le nier, refuser toute discussion scientifique argumentée, c’est faire le jeu des idéologues, prompts à asséner leurs idées reçues. Tel est l’objet du livre : faire le point sur ce qu’on sait à coup sûr, et ce qui fait débats, notamment entre scientifiques, sur les deux questions du climat et de l’énergie pour demain. Abordant clairement toute une série de questions souvent éludées, l’ouvrage décortique aussi le jeu des lobbies et des politiques, prompts à entretenir nos peurs. Sans parler des médias, à la recherche du spectaculaire. Parce qu’on n’agit bien pour le climat qu’en parfaite connaissance de cause. Plus.
Croco Croconcours
Dans un petit paradis de loisirs organisé par Sid, Tony la Tchatche raconte que les glaciers vont fondre et que la fin du monde est proche afin de vendre des accessoires aussi inutiles que ridicules. Mais Tony avait raison. La situation devient critique : la colonie créée par Sid se situe dans une cuvette qui va s’inonder dans 72 heures et le seul moyen de survivre est de fuir vers une embarcation qui semble irréelle. Vous aimez les personnages de l’Age de Glace ? Et bien, vous pouvez remporter la trilogie en DVD. Comment ? En répondant à cette question du Croco ! Et si vous êtes tiré(e) au sort parmi les bonnes réponses qui doivent nous parvenir avant le 1er janvier 2010 !
Croco Crocodileries
« Le Croco, blanc en Europe, noir en Afrique, jaune en Asie, et rouge en Amérique, n’est que le même Croco teint de la couleur du climat. » . D’après Georges-Louis Leclerc de Buffon.

Coup de froid à Copenhague ?

Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête ? Est-ce que les océans vont nous engloutir ? Va-t-on mourir de chaud ou crever de froid ? Geopolitis décrypte les enjeux de la conférence de Copenhague sur le climat. Voir la vidéo.

Croc’Madame


Juliette Compaoré, Secrétaire exécutive d’ASMADE, au Burkina Faso, était en Belgique à l’occasion de la Journée internationale organisée par Solidarité Socialiste et l’UNMS sur le thème des mutuelles de santé. A cette occasion, Le Croco en a profité pour lui poser quelques questions sur la question du changement climatique et ses conséquences pour le Burkina Faso.

Les syndicats et le changement climatique

Faire face au changement climatique mondial s’avère crucial dans l’intérêt économique, social et environnemental de tous les peuples du monde. Les syndicats considèrent que des mesures d’atténuation ambitieuses sont fondamentales si nous voulons laisser à nos enfants un monde durable et la possibilité d’atteindre les objectifs sociaux et de développement. Ces actions doivent être partagées et distribuées équitablement entre pays et dans chaque pays. Lire le Document de position syndicale pour Copenhague.

Crocartoon

CONCORD et Copenhague

Dans la perspective de la conférence de Copenhague sur le changement climatique, le groupe Changement climatique de CONCORD (Confédération européenne des ONG d’urgence et de développement) a développé une position sur le lien entre développement et changement climatique. Ce document de position (en anglais) constitue une base sur laquelle s’appuyer pour les efforts de plaidoyer et de sensibilisation sur cette thématique au sein de la Confédération et à destination des décideurs européens. Voir le site de CONCORD.

Crococlichédumois


Qui de l’Homme ou de l’animal affrontera le mieux les effets du réchauffement climatique ?

Beds are Burning

Des artistes de diverses nationalités, dont Serena Ryder, Marion Cotillard, Youssou N’Dour, Vincent Perez et Amadou et Mariam, se sont réunies pour une chanson sur le changement climatique à l’occasion du Sommet de Copenhague, "Beds are Burning", une reprise du single de 1987 du groupe australien Midnight Oil. Visionner la vidéo de la chanson. Voir la pétition sur le site de Time for Climate Justice. Et en août 2009, plus de 10.000 personnes ont dansé pour le climat sur la plage d’Ostende. Voir la vidéo.

FASE pour la justice climatique

FASE, une ONG brésilienne créée en 1961, travaille en partenariat avec les populations et les groupes communautaires dans le cadre d’une approche socio-environnementale. Elle lutte contre la privatisation de l’environnement et pour la justice climatique. Dans l’optique du Sommet de Copenhague, elle a rédigé un document dans lequel elle exprime son point de vue et ses positions sur le changement climatique et les réponses à y apporter. Lire le texte.

Limiter les naissances pour sauver le climat ?

Il faut d’urgence aider les femmes à faire moins d’enfants pour lutter contre le péril climatique : c’est le message martelé par le rapport 2009 du Fonds des Nations unies pour la population, publié mercredi 18 novembre, selon lequel la natalité galopante des pays en développement est l’un des principaux moteurs du réchauffement et l’un de ses premiers risques. L’article du Monde. L’Organisation Mondiale de la Santé a un avis beaucoup plus mitigé sur la question. Voir ! Lire aussi la Carte blanche parue dans Le Soir du 9 décembre.

OMC : le front commun des pays en développement

Absents des négociations de l’Organisation mondiale du commerce il y a dix ans, les pays en développement se sont affichés à Genève à l’occasion de la 7e conférence interministérielle de l’organisation comme les plus ardents défenseurs du multilatéralisme alors que les Etats-Unis ont tendance à privilégier des accords bilatéraux. Le message est clair : "Il ne faut plus sous-estimer le pouvoir des pays en développement. Leur position doit être désormais entendue", martèle l’ambassadeur égyptien auprès de l’ONU à Genève Hisram Badr, qui représente le groupe Afrique. L’article. Lire aussi "Coton : l’Afrique menace de se plaindre à l’OMC".

Climaxi

Climaxi. Un film belge qui aborde les liens entre changement climatique et réalité socio-économique. Rencontre avec le "peuple" du Hainaut, du Brésil et de France. "On est peut-être riche, mais on n’a que ça". Voir la bande-annonce. Le site de ’t Uilekot.

Pinocchio, Tuvalu et développement durable

Les ONG organisent depuis quelques années, des « contre prix » du développement durable. « Prix Pinocchio », « Prix Tuvalu », ou « Public Eye Awards », ces remises de trophées cherchent à mettre en évidence le manque de cohérence des entreprises et des personnalités entre les actes et les discours. Voir sur le site Novethic.

Politique et les mutuelles de santé

En Belgique, les mutualités restent aujourd’hui garante d’un accès aux soins pour la majorité. Mais notre modèle est-il adapté au contexte africain ? En effet, d’autres expériences s’y développent en matière de soins de santé. C’est un panorama de diverses expériences que Solidarité Socialiste, en collaboration avec InfoSud, propose de parcourir au travers d’un numéro hors-série de la revue Politique. Pour en savoir plus. Ce numéro est en vente à Solidarité Socialiste au prix de 3 €. Infos et commandes.

Bolivie : quand la presse esquive l’information

Le 6 décembre marque un tournant dans l’histoire politique de la Bolivie. Evo Morales, premier président indigène du continent américain, a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête du pays. Pourtant, peu de médias nationaux se sont chargés de diffuser cette information : des articles sur quelques irrégularités minimes, des informations locales, de l’actualité internationale, mais aucune référence aux résultats électoraux ! Lire l’article de François Sarramagnan.

Vies et morts en Colombie

Devant sa maison, Susanna vide ses grands sacs en plastique. Avec Anna et Maria, deux de ses enfants, elle étale et trie le fruit de ses collectes nocturnes. Susanna a participé à la création de Corpociur, une organisation communautaire de quartier encouragée par Funcop et Solidarité Socialiste. Avec six autres femmes, Susanna cuisine tous les jours pour proposer des menus complets à 2500 pesos (0,85 €). A l’entrée de la cuisine, un panneau annonce "Nous sommes des semeurs d’espace de vie". Lire l’article d’Olivier Bailly paru dans Le Ligueur.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner