Le Croco n°49 (octobre 2008) :

"Je suis venu ici pour témoigner du quotidien de mon peuple. On parle beaucoup en Europe de la crise financière, mais au Brésil nous vivons une crise d’instabilité générale parce que nous sommes sans terre. Nous sommes les enfants légitimes de la terre et aujourd’hui le gouvernement la prend pour cultiver le soja et la canne à sucre pour produire du carburant... Nous assistons au passage des camions pleins de maïs, de soja, et de l’autre côté la population qui campe, sans nourriture.... Ce que nous demandons, c’est la récupération de notre territoire !" Amilton Lopes, chef de la tribu Guarani Kaiowà.


L’Opération 11.11.11. se déroulera du 6 au 16 novembre ! Pour en savoir plus.

Croco Crocochiffre
18.329 ! Dans l’ensemble, les populations sont en meilleure santé et vivent plus longtemps qu’il y a trente ans. Si les enfants continuaient à mourir au même rythme qu’en 1978, on aurait enregistré 16,2 millions de décès d’enfants dans le monde en 2006. Or il n’y en a eu "que" 9,5 millions. Cette différence de 6,7 millions représente 18.329 vies d’enfants sauvées chaque jour. Mais les progrès en matière de santé réalisés ces dernières décennies ont été très inégaux, laissant un grand nombre de pays à la traîne. De plus, on assiste à des inégalités considérables et souvent croissantes à l’intérieur de la plupart des pays.
Croco Crocolivres
La crise des "subprimes" a mis en lumière l’extrême fragilité du système financier international. Cette crise, manifestation de la folie d’un monde où l’argent coule à flots, n’est sans doute que le premier signe annonciateur de plus grands bouleversements. Car, expliquent les auteurs de cet essai, le pire est à venir de la conjonction de caractéristiques majeures de la globalisation : une machine inégalitaire qui mine les tissus sociaux ; un chaudron qui brûle les ressources rares et encourage les politiques d’accaparement ; une machine à encourager l’irresponsabilité bancaire. Ce diagnostic vaut comme un avertissement aux responsables politiques et économiques et à tous les citoyens : des mesures radicales sont nécessaires pour enrayer la course folle de la globalisation.
Croco Croconcours
Le samedi 13 décembre, Solidarité Socialiste organise un concert de l’artiste capverdien Tcheka. Si vous voulez gagner deux places pour ce concert qui aura lieu à la Tentation, il vous suffit de tenter votre chance ! Attention, vos réponses doivent nous parvenir avant le 10 novembre. Participez ! Le vainqueur du précédent Croconcours est Abigail Goundry.
Croco Croc’humour noir
Voici une vision du monde qui pourrait devenir réalité si les bourses mondiales continuaient à perdre 5 % par jour. Mais ne vous marrez pas trop, des Mexicains ramassés en pick-up sur un supermarché pour refaire la terrasse d’un courtier ça existe pour de vrai. Voir !
Croco Crocodileries
Un proverbe latin dit : "Qui trouve un Croco, trouve un trésor" . Par les temps qui courent, ce n’est pas superflu !

Quelle agriculture pour nos sociétés ?

Depuis longtemps, les ruraux du Nord et du Sud posent cette question à leurs gouvernants et se mobilisent pour réguler leur agriculture. Dans plusieurs Etats pauvres, les revendications paysannes ont permis l’adoption de lois agricoles, mais leur mise en oeuvre est malheureusement balbutiante. Lire les articles "Brésil, une vraie réussite pour l’agrobusiness" et "Sénégal, la grande offensive dont on rêva" recueillis par SOS Faim dans le cadre de son dossier "Politiques agricoles : affaires publiques ou privées ?"

Crocartoon

Le travail décent au menu du Midi de la Solidarité.

SolSoc et Pour la Solidarité vous invitent au Midi de la Solidarité qui aura lieu le mardi 12 novembre, avec pour thème "Un travail décent pour une vie décente ?". Plus d’infos.

Croc’Messieurs


Lancée le 16 octobre 2007, la campagne Face It Act Now a pour objectif de sensibiliser et d’informer les citoyens, les médias et les décideurs européens sur les questions de la faim, et du droit à l’alimentation pour tous. Cette campagne est menée simultanément dans six pays européens (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Hongrie et Suède), et en partenariat avec trois pays du Sud (Brésil, Ghana et Inde). Durant les trois ans de la campagne l’objectif est donc de faire évoluer une vingtaine de cas de violation du droit à l’alimentation. Dans ce cadre, les sections de FIAN (Food First Information and Action Network) France, Belgique et Brésil se sont associées pour organiser la visite d’une délégation venue de l’Etat du Mato Grosso do Sul au Brésil, où vivent les indiens Guaranis Kaiowa. Leurs représentants, parmi lesquels Amilton Lopes (photo), chef de la tribu, mettent en lumière les questions posées par le développement de la production d’agro carburants dans la région. Le Croco les a rencontrés. Plus d’infos aussi sur le site de FIAN.

Mondialiser le travail décent !

Les grandes mutations de l’économie mondiale ont entraîné une profonde transformation de la gestion des entreprises transnationales, des politiques économiques des Etats et, in fine, des conditions de travail et de l’évolution des revenus dans le monde. Il découle de ces grandes mutations une mise en concurrence des travailleurs, au Nord comme au Sud, suite à la course à la compétitivité à laquelle se livrent les Etats du monde entier pour attirer les firmes en quête de rentabilité maximale. Le livre "Il faut mondialiser le travail décent", d’Arnaud Zacharie et Alexandre Seron, décrit ces grandes mutations et leur impact et prône la mondialisation du travail décent comme alternative aux défis de l’emploi et du développement dans le monde. En savoir +

End of Poverty.

Avec tant de richesses dans le monde, comment peut-on avoir autant de pauvreté ? The End of Poverty est le nouveau documentaire du producteur de Uncovered et auteur de Nouvel Ordre Mondial, Philippe Diaz. Le film retourne au début des temps modernes, des temps coloniaux, pour comprendre quand, mais aussi pourquoi, tout cela a commencé. Il consiste en une suite de témoignages qui démontrent, avec clarté, comment le colonialisme a su survivre et rester en pleine santé. En savoir +

Appel pour des politiques européennes cohérentes.

Des organisations de la société civile africaine, polonaise, tchèque, belge, française et luxembourgeoise ont signé l’Appel de Luxembourg pour des politiques européennes cohérentes en faveur de la lutte contre la faim et pour des agricultures paysannes et durables dans les pays du Sud. Elles demandent à l’Union Européenne de mettre en cohérence ses politiques, notamment celles qui concernent l’agriculture, le commerce international et la coopération, avec ses engagements concernant le développement des pays du Sud, la réduction de la pauvreté et la lutte contre la faim dans le monde, et de faire de la souveraineté alimentaire un axe politique prioritaire. Voir l’Appel.

Les OP africaines au Parlement européen.

Une délégation d’organisations paysannes africaines a porté certaines des revendications du monde paysan aux Parlementaires européens. Dans un contexte marqué par la crise alimentaire et les débats au sein de l’Union européenne et des Etats membres, il s’agissait notamment d’aborder l’octroi d’une facilité d’un milliard pour alléger les effets de la crise. Lire les points centraux des interventions des représentants des organisations paysannes.

1 milliard pour les affamés, 1800 pour les banques !

Les gouvernements européens ont réussi à trouver 1800 milliards d’euros pour répondre à la crise financière. c’est bien plus d’argent que ce que la communauté internationale est jamais parvenue à réunir pour financer l’aide au développement. Dans un tel contexte, il serait inconcevable que le Conseil des Ministres européens ait la moindre hésitation à utiliser le solde des budgets engagés au titre de la PAC pour soutenir les pays pauvres et y relancer la culture vivrière. Lire le communiqué de presse d’Alain Hutchinson.

Les femmes dans les émeutes de la faim.

Entre février et mai 2008, des émeutes de la faim ont éclaté dans les pays du Sud et en particulier sur le continent africain. Certaines révoltes ont été conduites et beaucoup d’autres soutenues par des femmes. Ne parvenant plus à nourrir leurs familles, elles sont sorties dans la rue pour manifester, parfois violemment, leur désarroi face à une situation économique qui les rend encore plus vulnérables. Lire l’article.

Bombe à retardement au Kivu.

Dans le Nord-Kivu, ce que les populations vivent, c’est une crise politico-militaire qui dure depuis quatorze ans, en train de déraper vers une nouvelle crise humanitaire et, qui sait, vers un conflit ethnique. Aujourd’hui, malgré les deux processus de paix en cours dans la région, la question n’est plus de savoir si le Nord-Kivu est une bombe à retardement, elle est de se demander quel jour et à quelle heure, cette bombe explosera et mettra fin aux espoirs des femmes et des hommes à qui l’on a promis une paix durable il y a dix mois seulement. Lire l’article de Serge Bailly.

Du côté des Parlements.

Dans le contexte de la présidence française de l’UE et de la remise du rapport de Christiane Taubira sur les Accords de Partenariat Economique, vingt Députés de la gauche européenne ont interpellé Nicolas Sarkozy afin d’attirer son attention sur les aspects les plus controversés des négociations en cours. Lire "Lettre ouverte à M. Nicolas Sarkozy au sujet des APE sur le site d’Alain Hutchinson. Au Sénat, Olga Zrihen et Philippe Mahoux ont déposé une Proposition de loi visant à interdire la spéculation financière sur la hausse des prix des produits alimentaires. Voir le document.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner