Le Croco n°43 (février 2008) :

"En 1973, je suis venue habiter dans le quartier des « Três Carneiros », les « Trois Moutons ». Il n’y avait ni électricité ni eau. Très vite, j’ai pris part à la « Legião de Maria », un groupe catholique qui faisait des recherches dans le quartier, et nous avons créé le « Club des Mères ». On y donnait des cours personnalisés pour apprendre aux femmes à lutter. Cela a été un combat difficile long de plus de huit ans parce que les hommes ne croyaient pas en notre lutte. Ils disaient que nous étions inactives et oisives." Severina « Buizinha » Pereira da Veigala.


"Les violences faites aux femmes en RDC". Colloque organisé le jeudi 6 mars 2008, de 13h30 à 18h00. Le programme.

Croco Crocochiffres
1 sur 5 avant 5. La Journée internationale des femmes sera l’occasion comme chaque année de dénoncer les violences exercées partout dans le monde contre les femmes. Selon l’Organisation mondiale de la santé, une femme sur cinq est victime de violences sexuelles avant l’âge de cinq ans ! Les mutilations génitales en sont une des formes.
Croco Crocolivres
Pour ouvrir le lien, clic sur le bouton droit de la sourisEn 1929, Virginia Woolf publiait "Une chambre à soi". Pourquoi si peu de femmes écrivains ? A cette question, elle apporte une réponse qui ridiculise le point de vue qui voudrait y voir une différence naturelle : la condition préalable à l’écriture par les femmes est « d’avoir cinq cents livres de rente et une chambre dont la porte est pourvue d’une serrure » !
Croco Croconcours
« Aucune femme n’a jamais accès à la grande salle quand les hommes y sont installés en compagnie de leurs hôtes. Les voyageurs de passage, les membres de leur confrérie ou de la famille sont souvent reçus pour des repas préparés par les femmes (...). Il arrive même que pour les invités de marque, on égorge un agneau qui sera longuement cuit à la broche, et dont les femmes ne verront que les abats et les restes. » Extrait du roman "Cette fille-là". Mais qui en est l’auteure ? Répondez à cette question avant le 8 mars, et si vous êtes tiré(e) au sort, vous recevrez un cadeau-surprise. Notre vainqueur de janvier est M. Nordine Saidi.
Croco Crocodileries
"Trop est pire que peu, sauf en ce qui concerne les Croco !" (proverbe japonais)

Respect : suivez le guide !

Parce que des femmes ne veulent plus raser les murs : ta mère, ta voisine, ta soeur ou ton amie ; parce qu’elles en ont marre d’être humiliées, insultées ; elles disent NON à cette violence. L’arme qu’elles brandissent : le respect. Le Comité belge Ni Putes Ni Soumises a sorti son Guide du Respect.

Crocartoon


La Naissance de Vénus revisitée par Croco le Jeune. Retrouvez tous les Croquis du Croco !

No puta, Maputo.

Le Protocole de Maputo exige des gouvernements africains l’élimination de toute forme de discrimination et de violence à l’égard des femmes. Il est fortement critiqué par l’Eglise catholique au nom des bonnes vieilles valeurs familiales, et par les traditionalistes au nom des bonnes vieilles valeurs africaines. Le point de vue de Joséphine Ngalula.

Croc’Madame

Severina Buizinha Pereira da Veigala est présidente de la FIJ, une fédération qui regroupe les associations de quartier de l’Ibura-Jordão, à Recife (Nord-Est brésilien). Ces associations luttent pour améliorer les conditions de vie des habitants (accès à l’eau potable, à l’électricité, installation d’écoles, de postes de santé, pavement des rues, ...). Le Croco l’a rencontrée.

Benoît Brasdefer.

En ce début février, en pleine campagne électorale italienne, Silvio Berlusconi a demandé à l’ONU d’instaurer, au nom de la liberté de conscience, un moratoire sur l’avortement, comme elle l’a fait pour la peine de mort. Mais ces derniers mois, un peu partout aux Etats-Unis et en Europe, on constate que l’Eglise multiplie ses attaques contre l’interruption volontaire de grossesse. Lire "L’Église engage un bras de fer contre l’avortement". A lire aussi "Manifestations anti-avortement en Espagne" sur le site de l’Essentiel.

Femmes en solde.

En Belgique, les femmes gagnent en moyenne 25 % de moins que les hommes. Elles doivent donc symboliquement travailler trois mois de plus que les hommes pour atteindre un salaire annuel équivalent, c’est-à-dire jusqu’au 31 mars. Cette date a donc été choisie par la FGTB pour organiser sa Journée de l’égalité salariale sur le thème "Les femmes sont en solde tous les jours". Infos.

Négatif, positif, loin des clichés.

Solidarité Socialiste et le Monde selon les Femmes ont édité un photo-langage intitulé "Participation et citoyenneté des femmes au Nord et au Sud". Ce photo-langage, constitué d’une série de 26 photos et de 26 fiches, est un outil de réflexion et d’animation autour de la participation citoyenne, destiné à un public de jeunes et d’adultes. Plus d’infos.

Jeunes réacs !?

En 1973, la Cour suprême américaine légalisait l’interruption volontaire de grossesse. Trente-cinq ans plus tard, ses opposants sont de plus en plus nombreux. Et de plus en plus jeunes. A lire !

T.J. Fakoly contre l’excision.

« Elles sont venues, les femmes, avec un grand couteau. Elle a bien cru qu’elle allait y laisser sa peau. Et puis ce matin, il a fallu qu’elles entrent, couper une fleur cachée sous son ventre. » L’auteur-compositeur ivoirien Tiken Jah Fakoly a écrit une chanson pour toutes les femmes victimes de l’excision et celles qui ont décidé de la combattre. Voir le clip !

Politique : les Boliviennes y viennent.

Avec les indigènes et les paysans, les femmes veulent profiter de la montée en puissance du mouvement social en Bolivie pour conquérir leur place dans les institutions. La suite.

Les monologues voilés.

Pour ouvrir le lien, clic droit sur la souris !Après les Monologues du vagin, d’Eve Ensler, voici les Monologues voilés, d’Adelheïd Roosen. Un spectacle qui donne à voir toute la complexité du … vagin musulman. Quatre comédiennes "arabo-belges" en sont les interprètes. Ces monologues nous dévoilent des visages et les complexités de celles qu’on rassemble un peu vite sous le nom collectif "femme musulmane".

Frankenstein féministe !

Frankenstein paraît en 1818 (année de naissance de Karl Marx) dans le chaos créatif de la Révolution Industrielle anglaise. Mary Shelley y reflète les idées de sa mère, Mary Wollstonecraft, pionnière du féminisme et des droits des femmes. Elle les mêle à ses interrogations sur le développement d’une société nouvelle sans dieu. Angoisses d’une modernité extraordinaire sur la toute-puissance de la science qui dote l’être humain du pouvoir démiurgique de modifier radicalement le monde et les êtres qui l’entourent - jusqu’à menacer de les détruire.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner