Le Croco n°37 (mai 2007) :

En Colombie, l’aide humanitaire européenne a été très précieuse en ce qui concerne le soutien apporté aux réfugiés et la stabilisation des conflits internes. Malheureusement, il semble que cette solidarité pour la défense de valeurs éthiques et des droits de l’Homme se soit dégradée face aux intérêts économiques et commerciaux grandissants. L’aide humanitaire a tendance à se concentrer sur des questions moins risquées, là où les investissements ont été les plus grands, afin de garantir leur rentabilité. Jose Luciano Sanin Vasquez, Ecole Nationale Syndicale (Colombie)


Samedi 9 juin, 15h00, Parc du Cinquantenaire : Six heures pour la Palestine ! Infos.

Croco Crocochiffre
7.140. C’est, en mètres carrés, la superficie recommandée pour les terrains de football destinés à accueillir des rencontres internationales. Autant le savoir, puisque le terrain de foot est désormais la mesure-étalon pour faire comprendre, par exemple, l’ampleur de la destruction de la selva amazonienne ou encore l’accélération de la fonte de la banquise arctique. Le Croco s’interroge : pourra-t-on jamais chiffrer le caractère alarmant de la déforestation du Bois du Cazier en plateaux de jeu d’échecs !?
Croco Croconcours
La plupart des jeux fonctionnent sur le mode de la compétition. Mais il en existe qui nécessitent la coopération de tous pour pouvoir gagner. Le Verger est un des plus beaux jeux de coopération. Le matériel est superbe, par son plan, ses fruits en bois et ses paniers en osier. Comment récolter pommes, poires, prunes et cerises avant que la corneille gourmande n’ait tout mangé ? Dans ce jeu, on crie tous ensemble et on balbutie ses premiers mots de partage. D’autant plus que la règle amène à la coopération tout en laissant aux enfants (de 3 à 8 ans) la liberté d’en décider. Une petite merveille. Si vous désirez gagner le jeu coopératif Le Verger (d’une valeur de 35 €), rien de plus simple, il suffit de tenter votre chance maintenant !
Croco Crocodileries
"Sachez, Watson, qu’il est impossible d’attraper un croco noir dans une pièce sombre, surtout s’il n’y est pas !" Sherlock Holmes dévoilant toute la puissance de sa logique dans "Une étude en rouge", édition apocryphe, entre 1887 et 2007.
Croco Crocolivre
Malaise dans la démocratie : le doute sur ses potentialités et sur sa réalité s’étend chaque jour un peu plus. La seule chose sûre est que, dans leur état actuel, les mécanismes de la démocratie représentative ne peuvent plus se suffire à eux-mêmes et qu’il faut revigorer l’esprit même de la démocratie. Ce sont les modalités, les potentialités et les limites de ces alternatives à la démocratie représentative – participative, associationniste ou directe, forums plus ou moins hybrides, organisations ou coopérations en réseau – que ce livre se propose d’examiner et d’évaluer, avec une réouverture symétrique du débat sur l’alteréconomie. Tout ici est en chantier, les chantiers de l’espérance. Alter-démocratie, alter-économie. Chantiers de l’espérance. Revue du MAUSS n° 26, 2005, 464 p.

Après le 10 juin : quelle coopération ?

Dans le cadre de la coopération au développement, la Belgique a pris toute une série d’engagements, dont celui d’arriver en 2010 à consacrer 0,7% de son PNB à l’aide publique au développement. Mais, si on ne veut pas reprendre d’une main ce que l’on donne de l’autre, les politiques de coopération sont indissociables du reste des politiques publiques, et plus particulièrement des politiques commerciales internationales. A l’occasion des élections législatives du 10 juin, le CNCD a sorti un mémorandum, soutenu entre autres par SolSoc, pour tenter de peser sur les orientations futures de la politique de coopération de la Belgique. Pour en savoir plus et pour connaître, notamment, les positions des quatre grands partis, cliquez ici.

A quand les 0,7 % ?

Une aide publique qui ne représente même pas 1 % du revenu national, est-ce vraiment trop pour les pays riches ? Les pays de l’Union européenne se sont engagés en 2005 à atteindre l’objectif des 0,7% d’ici 2015. La Belgique, pour son compte, ramène ce délai à 2010. Mais attention, les pays donateurs, dont notre plat pays, multiplient les artifices pour gonfler le montant de leur aide ! En savoir plus.

Crocartoon

Pas d’APE pour les ACP

Stop aux APE dans leur forme actuelle ! La Convention de Lomé et les accords commerciaux antérieurs entre l’Union européenne et les « pays ACP » étaient conçus pour appuyer le développement de ces derniers. Ces accords prévoyaient que les pays ACP bénéficient d’un accès privilégié au marché européen sans devoir rendre la pareille aux pays de l’Union européenne. Les Accords de Partenariat Economique actuellement en cours de négociation et destinés à leur succéder, relèvent désormais de la Direction du Commerce. C’est un signe qui ne trompe pas !

Agriculture : pot de terre contre pot de fer ?

Une concurrence internationale sans merci, de même que les politiques d’exportations massives de certains pays, ou encore le manque de pouvoir d’achat des pays pauvres, impriment une inexorable tendance à la baisse des prix des produits agricoles. Subventions aux exportations dans les pays riches, surproduction, énormes différences de moyens techniques engendrent la pauvreté des petits agriculteurs du Sud : ils sont 600 millions à souffrir de sous-alimentation ! Quid ?

Croc’Monsieur

Le Croco a rencontré Jose Luciano Sanin Vasquez. Il est directeur de l’Ecole Nationale Syndicale, l’une des associations partenaires de SolSoc en Colombie. Profitant de sa présence en Belgique, à l’occasion, notamment, du séminaire Decent Work-Decent Life, nous l’avons interviewé. Lisez l’interview et surfez sur le site de l’Ecole Nationale Syndicale (en espagnol)

Le libre-échange : la loi du plus fort !

Le libre-échange est aujourd’hui présenté comme la voie royale menant au développement. On sait pourtant que tous les pays développés se sont industrialisés grâce à des protections douanières ou autres. Ils ne peuvent forcer les pays du Sud à ouvrir leurs frontières aux échanges internationaux avant que ces derniers aient pu construire un marché intérieur suffisamment solide. Au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce, un traitement spécial et différencié, s’appuyant sur des critères objectifs permettrait des échanges commerciaux plus justes et plus constructifs entre pays ayant des niveaux de développement différents. Pour aller plus loin.

Dette : faire payer les responsables

Qui porte la responsabilité de la dette du Tiers-Monde ? Un audit permettrait sans aucun doute de mettre au jour de grandes responsabilités dans le chef des prêteurs, c’est-à-dire les pays riches qui, dans le cadre de la guerre froide, ont poursuivi des objectifs tout autant spéculatifs que géopolitiques. En échange de ces prêts, de drastiques « programmes d’ajustement structurels » ont ponctionné des ressources publiques utilisables jusque-là pour l’enseignement, la santé et d’autres services publics. Plus d’infos.

Vers une fiscalité internationale

Au moment d’entrer dans le troisième millénaire, les Etats Membres des Nations Unies ont adopté les « Objectifs du Millénaire pour le Développement ». Ces objectifs vont de la réduction de moitié de l’extrême pauvreté, à l’éducation primaire pour tous, en passant par l’arrêt de la propagation du VIH/sida, le tout à réaliser pour 2015. Cependant on sait que même si les pays riches arrivaient à consacrer 0,7% de leur PNB à l’aide au développement, les objectifs du millénaire ne pourraient être atteints. Il faut donc trouver d’autres sources de financement pour le développement. Mais encore ?

Migration et droits fondamentaux : respect !

Quatre millions de personnes immigrées et sans statut administratif travaillent dans les pays de l’Union européenne. Une centaine de milliers d’entre elles travaillent en Belgique. Actives dans des secteurs comme l’agriculture, le bâtiment ou les services aux personnes, ces travailleuses et travailleurs constituent une main d’oeuvre bon marché tant pour les entreprises que pour les particuliers. A côté de cela, l’Europe met progressivement en place une politique sélective d’immigration car un besoin de main d’oeuvre qualifiée se fait sentir suite au vieillissement de nos populations. Mais ce sont là autant de compétences en moins pour les pays du Sud. Lire.

Focus sur l’Afrique centrale

La République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi émergent d’un passé récent lourd de guerres et de conflits. Ces trois pays achèvent leur transition vers des Etats de droit en se dotant de gouvernements issus d’élections. Comme toute région qui se relève d’une période de conflit, l’Afrique centrale doit pouvoir bénéficier d’une coopération intensive et à long terme. La Belgique, en vertu de ses liens historiques avec ces trois pays, est bien placée pour se positionner dans ce sens. Voir la suite.

Réformer les Nations unies

Le Conseil de Sécurité est, depuis la fin de la guerre froide, le principal organe de décision de l’ONU, et ce, au détriment de l’Assemblée générale. Or, la composition du Conseil de sécurité reflète encore toujours l’équilibre des relations internationales qui prévalait au lendemain de la seconde guerre mondiale : il comprend 5 sièges permanents avec droit de veto détenus par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et la Chine. Ces cinq Etats ont donc le pouvoir de bloquer toute décision à leur guise. Lire
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner