Février 2007 :

Le Croco n° 34. "Depuis le processus électoral, la population est davantage consciente qu’elle a des droits. Les gens des quartiers populaires ont exercé leur droit de vote, ils savent aussi désormais qu’ils ont un certain pouvoir de pression et de décision. Le CODHOD a organisé dernièrement un séminaire sur la bonne gouvernance auquel des élus locaux ont été conviés, qui ont accepté de venir répondre aux questions des associations. C’était une première. Nous allons continuer dans ce sens afin que ceux que nous avons élus respectent leurs engagements une fois qu’ils sont au pouvoir." (Florence Mogbekuma, membre du CODHOD).


Manifestation internationale anti-guerre, Bruxelles, le dimanche 18 mars. Infos

Croco Crocochiffre
120.000.000.000 dollars. C’est le bénéfice net des cinq majors pétrolières pour l’année 2006. Total engrange un bénéfice net de 15.800.000.000 dollars, en hausse de 6 % par rapport à l’exercice 2005. La compagnie française peut donc offrir un dividende de 1,87 euro par titre à ses actionnaires. Le premier d’entre eux est le citoyen Albert Frère qui ne sera pas encore cette année parmi les 15 % de la population belge qui vivent dans la pauvreté !
Croco Croculture
Ecrite pendant les quatre jours de juillet 2005 au cours desquels Londres est passée de l’euphorie de l’annonce de l’organisation des Jeux Olympiques de 2012 à la terreur des attentats terroristes au coeur de la ville, Motortown est une pièce à couteaux tirés sur la violence d’une société en guerre. Simon Stephens établit la connexion entre la violence individuelle et la violence perpétrée au nom de l’Etat. Quand on envoie ses enfants à la guerre, il ne faut pas s’étonner qu’ils la ramènent à la maison.
Croco Croconcours
Vous pouvez gagner deux places pour aller voir le spectacle Motortown au Théâtre de Poche en répondant à notre Crocoquestion du mois. Tentez votre chance.
Croco Crocobouquin
Alors que des discours catastrophistes ne cessent de prédire une planète surpeuplée, affamée et irrémédiablement endommagée, Pierre Judet propose de prendre du recul. L’auteur l’affirme - données chiffrées et humaines à l’appui : historiquement, le tiers-monde est sur une pente ascendante. "Dans cette perspective d’une poursuite de l’aventure humaine, l’analyse du développement prend un sens. Il n’est pas question de l’idéaliser (...), mais de repérer les étapes et les avancées d’un processus (...) où les retours en arrière ne sont pas exclus, mais qui ne cesse d’avancer depuis plusieurs siècles." Pierre Judet, Le tiers-monde n’est pas dans l’impasse !, éd. Charles Léopold Mayer, 2005.
Croco Crocodileries
"Si vous voyez le Croco nager en eaux troubles, changez de lunettes !" . Conseil des magasins d’optique "Point de Mire", de la Mutualité socialiste.

L’AMECE sera dite !

Une Assemblée Mondiale des Elus et Citoyens pour l’eau (AMECE) se tiendra du 18 au 20 mars au Parlement Européen à Bruxelles. Son objectif est de renforcer les alliances et les engagements des ONG, syndicats, colllectivités locales, élus et entreprises publiques pour concrétiser l’accès à l’eau pour tous. L’AMECE fait référence aux principes du "Manifeste de l’eau". Tous les mouvements, les associations, les représentants d’institutions publiques, les syndicats, les élus locaux, régionaux, nationaux et internationaux, les représentants des gouvernements locaux et nationaux qui se reconnaissent dans les principes, les objectifs et les propositions contenus sont invités à y participer. En savoir plus.

Crocartoon



Le point sur le WEF.

Du 23 au 28 janvier, le World Economic Forum (WEF), comme chaque année, rassemblait à Davos, dans les Alpes suisses, les élites de la mondialisation. Longtemps, simple club européen de dirigeants d’entreprise, Davos s’est transformé au cours des dix dernières années, aux yeux de ses adversaires de l’Internationale sociale de Porto Alegre, en état-major de la mondialisation libérale. Élie Cohen, économiste, directeur de recherche au Centre d’étude de la vie politique française à Paris apporte son éclairage sur l’évolution de cette institution.

Croc’Madame


Florence Mogbekuma est membre d’une association de promotion de la Défense des Droits Humains dans les quartiers populaires du centre de Kinshasa (le CODHOD). Elle représentait son association au sein de la délégation du Forum Social Congolais présente à Nairobi. Solsoc l’a interrogée sur le sens que revêtait pour elle cette première participation à un Forum Social Mondial. La présence congolaise a été très visible à ce grand rendez-vous altermondialiste accueilli pour la première fois dans sa dimension mondiale sur le continent africain. Avec l’ensemble des mouvements sociaux venus de tous les coins de la planète, des acteurs sociaux congolais venus de différentes provinces du pays, ainsi que des représentants de la diaspora ont affirmé haut et fort leur attachement à la lutte pour la construction d’un autre monde plus juste, plus équitable, plus solidaire, plus humain par la construction participative d’alternatives durables à la mondialisation néolibérale et ses corollaires. Lire aussi le communiqué de presse du Forum Social Congolais, Un autre Congo est possible !

L’altermondialisation ? Une course de fond !

Les altermondialistes s’essoufleraient-ils déjà ? Que nenni ! Lire l’article d’Arnaud Zacharie et François Polet.

Les couacs d’un processus vivant.

Le 23 janvier, une manifestation des mouvements sociaux avait lieu devant les portes du Stade où le Forum Social Mondial se tenait, afin qu’il soit ouvert sans frais aux Kényans. Ceux-ci ont donc pu entrer sans payer. Contrairement à ceux qui affirment que le FSM est en train de mourir, le CADTM estime que ce Forum-ci démontre qu’il est un processus vivant au cours duquel les couacs des organisateurs ont suscité de très vives critiques. Lire l’article sur le site du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde.

Et après Nairobi ?

Le 7e FSM qui s’est achevé le 25 janvier dans la capitale kényane a été suivi d’une réunion de deux journées du Conseil international (CI), instance de décision composée d’une centaine d’organisations actives sur l’ensemble des continents. Lire le communiqué de presse du CI diffusé à l’issue du FSM de Nairobi.

Dans les bidonvilles de Nairobi.

Nairobi est l’une des villes d’Afrique subsaharienne les plus touchées par l’insécurité. A lire la presse nationale, l’ombre de Mungiki, véritable armée secrète, constitue l’une des plus puissantes milices qui supervisent les 143 bidonvilles ceinturant la capitale kényane. Dans ces zones de non-droit qui concentrent 60 % de la population urbaine et où s’entassent jusqu’à 4 000 personnes par hectare, Mungiki a privatisé la loi. Lire le reportage réalisé en 2005 par Jean-Chistophe Servant du Monde Diplomatique.

Stop aux sous-munitions !

En 2006, la Belgique devenait le premier pays à interdire les armes à sous-munitions suite à l’adoption de la proposition de loi déposée par le Sénateur Philippe Mahoux. Cette interdiction a force de loi en Belgique depuis le 18 mai 2006. Signez la pétition pour une interdiction mondiale des sous-munitions et dire non aux armes des lâches.

APE UE-ACP, un appel.

Nous entrons dans la phase critique des négociations des Accords de partenariat économique (APE) entre l’Union européenne et les pays Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP). La date butoir, fixée par la Commission européenne, est en effet le 31 décembre de cette année. Une coalition d’ONG belges, dont SolSoc, a fait parvenir ses revendications au gouvernement belge, sous forme d’un appel aux ministres concernés. Lire.

Diamonds Bloody Diamonds.

Les diamants de la guerre ou diamants du sang alimentent les conflits, les guerres civiles et les atteintes aux droits humains. En Afrique, ils ont permis de financer des conflits récents qui ont entraîné la mort ou le déplacement de millions de personnes. En savoir plus sur le site d’Amnesty. Le film Blood Diamond dénonce le trafic de pierres précieuses utilisées pour financer les rébellions et guerres civiles du continent africain pendant les années 90. Lire la suite dans Libération.

Qui paie ses dettes, s’appauvrit !

« Qui paie ses dettes, s’enrichit », dit-on. Un des paradoxes (apparents) du système économique mondial tient au fait que, globalement, l’épargne des pauvres finance la consommation des riches. Selon des experts, 125 milliards USD des flux financiers venus des pays du Sud en 2003 ont bénéficié aux pays du Nord et non l’inverse. Un audit de la dette congolaise au Sénat belge démontre que rien n’a changé depuis Mobutu. Lire l’article d’Emmanuel Makila et voir l’étude réalisée par Arnaud Zacharie.

La nouvelle gauche latino.

Une conférence-débat sur le thème "La nouvelle gauche en Amérique latine" aura lieu le mercredi 7 mars, à 12h15, à l’Institut Emile Vandervelde, 13 Bd de l’Empereur, 1000 Bruxelles, en la salle 1.5. Le débat sera introduit par un exposé général du chroniqueur politique Jean-Pol MARTHOZ, ainsi que par une information donnée par Etienne Godin, Secrétaire International du PS, sur la représentation et l’influence de l’Internationale Socialiste en Amérique latine.

We feed the world !

La mondialisation, et plus précisément celle du commerce et de l’industrie alimentaires, sont dans le collimateur de ce documentaire au point de vue fort critique. Erwin Wagenhoffer a sillonné la planète pour y filmer le désarroi et la colère de producteurs locaux dont l’activité se voit menacée, voire détruite, par la prééminence des sociétés transnationales. Les dangers pesant les écosystèmes, les réserves de ressources naturelles, sont aussi soulignés par We Feed the World, un film au ton dénonciateur, dont la PFSA vous convie à voir l’avant-première, le dimanche 11, dans le Studio 4 de Flagey, à partir de 15h.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner