Avril 2006 :

Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos hymenaeos. Vestibulum interdum urna ac sem. Quisque scelerisque, dui a bibendum congue, velit justo volutpat ipsum, tempor posuere lectus est eu neque. Maecenas eget lectus sit amet urna cursus egestas.


Ce mardi 13 Janvier, ouverture du Congrès des libertés à Liège

Croco Ça va chauffer !
Suite à la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement qui a eu lieu à Rio en 1992, un rapport a été rédigé, exposant les mesures à prendre en faveur du développement durable à l’échelle planétaire : l’agenda 21 pour le XXIe siècle, dont le nom officiel est " Action 21. En savoir plus sur la problématique de l’eau via le site du CNCD et les liens qu’il propose :
Croco l’invasion transgénique
par Carmelo Ruiz Marrero L’Amérique latine est l’objet d’une nouvelle invasion : celle des cultures génétiquement modifiées (OGM). Les promoteurs de ce type de cultures, qu’on appelle également transgéniques, affirment qu’elles permettront de mieux combattre la faim, de réduire l’utilisation d’intrants chimiques toxiques et d’amener la prospérité aux agriculteurs et aux communautés rurales d’Amérique Latine. Mais, jusqu’à présent, l’expérience a démontré que ces cultures d’un nouveau type ne diminuent pas la faim, ne réduisent pas l’usage de produits chimiques, n’apportent aucun bénéfice aux petits agriculteurs, mais en plus, créent de nouvelles formes de dépendance économique.
Croco Concerts
- samedi 3 avril 2006 : U2 Théâtre du Résidence Palace Rue de la Loi, 155 - 1040 Bruxelles (Métro Schumann)
- 10 décembre 2006 : Journée internationale des Droits de l’Homme.
Croco Recettes
- La vraie Boullaibaise de José : Lortincilit lut wis estrud tin hendip exeraes ctetum del ulla feu facin henisi blaor ilis num nulla aut vel ut aut dit ad del ut ulla commodolum quipit acidunt vel ea commy nibh etue te dui etue conummy nullaore dolore feugiamet dolor sequisim vullaorem num nulputat, quat,

Le sens de la « lutte contre la pauvreté » pour le néolibéralisme par François Houtart sur le site du CADTM.

« Il y a quelques années, quand j’ai visité la Banque Mondiale à Washington, une grande inscription ornait un mur intérieur à l’entrée : « We have a dream a world free of poverty”. Cette affirmation me heurta tellement que j’eus envie d’écrire en dessous : And thanks to the World Bank, it remains a dream. En effet, le propos de mon intervention est de montrer la contradiction existant entre es intentions annoncées et les politiques effectivement menées, mais surtout d’étudier le lien qui existe entre la lutte contre la pauvreté et les perspectives néolibérales. »

L’invité

Yvan Mayeur est l’auteur d’un livre sur les nouveaux aspects de la pauvreté.A la tête du CPAS de Bruxelles depuis 8 ans, il est un observateur et un acteur privilégié (!) de cette réalité si dure que sont les nouvelles précarités contemporaines.

Crocodileries

Testez vos connaissances en matière de développement durable …

Le Croco vous propose de jouer avec une ONG Suisse. Etes vous écologiquement correct (sûrement pas… !). Calculez votre empreinte écologique sur www.agir21.org

Dans un monde toujours plus inéquitable ?

C’est une véritable guerre à l’échelle planétaire, où le commerce des matières premières, livré aujourd’hui à un libéralisme débridé, est en train de ruiner des millions de paysans du Sud… Dans son livre (1), Commerce inéquitable, le roman noir des matières premières, Jean-Pierre Boris, journaliste à RFI, propose à travers enquêtes, portraits et anecdotes - de la Côte d’Ivoire au Vietnam, du Costa Rica à la Birmanie- une plongée dans les coulisses de la globalisation.

Les chemins de la déforestation au Brésil

par Emily Caruso Au Brésil, au cours des soixante dernières années, l’agriculture du soja s’est étendue de zéro à plus de vingt et un millions d’hectares de terre cultivée. La culture du soja a commencé dans les états du sud du Brésil les plus arides, mais s’étend aujourd’hui aux zones du centre et de l’ouest, envahissant principalement el cerrado (la savane latino-américaine) et dans une moindre mesure la forêt tropicale de l’Amazonie. Un des moteurs du développement de l’agriculture du soja a été l’expansion gigantesque de l’élevage du bétail au Brésil, principalement dans les états du Mato Grosso, Pará et Rondônia. La quantité de têtes de bétail est passée de 26 millions en 1990 à 164 millions en 2004. La Corporation financière internationale (CFI) [1] participe directement, depuis, tant à l’expansion du soja qu’à celle de l’élevage du bétail au Brésil.
Retrouvez Solidarité Socialiste sur Facebook
Vous abonner | Vous désabonner